MONTPELLIER : Aide au logement pour les jeunes actifs – CENTURY 21 Via Domitia – Agence immobilière à MONTPELLIER
Bienvenue chez CENTURY 21 Via Domitia, Agence immobilière MONTPELLIER 34090

MONTPELLIER : Aide au logement pour les jeunes actifs

Publiée le 05/03/2021

 

Aide au logement pour les jeunes actifs :

qui peut bénéficier de la prime de 1000 euros ?

 

La ministre du logement Emmanuelle Wargon a annoncé une aide de 1000 euros pour les jeunes actifs, pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. Explications. 

Invitée sur LCI lundi 15 février, la ministre du logement a communiqué sur la création d'une nouvelle prime à destination des jeunes actifs. Cette aide de 1000 euros doit aider les jeunes qui se lancent dans la vie active à financer leur logement. "C'est essentiel de soutenir l'économie [...] À situation exceptionnelle, réponses vraiment exceptionnelles", expliquait la ministre sur LCI. 

Les conditions 

Pour être bénéficiaire de cette aide, quatre conditions principales : 

  • Avoir moins de 25 ans
  • Disposer d'un contrat de travail dans une entreprise française depuis moins de 18 mois
  • Toucher entre 30% (467€) et 110% (1711€) du SMIC 
  • ĂŠtre locataire en France

Par ailleurs, les alternants de tous âges peuvent prétendre à cette prime exceptionnelle. Action Logement précise que cette aide n'est pas cumulable avec l'aide à la mobilité.

Les bénéficiaires doivent déposer leur dossier dans un délai de 18 mois maximum après la signature de leur premier contrat et être toujours en poste au moment de la demande. Après validation des conditions, l'aide est versée en une seule fois et n'est pas renouvelable. 

Un simulateur en ligne

Le dossier doit être déposé en ligne sur l'espace bénéficiaire d'Action Logement. Un simulateur est également disponible sur le site pour tester son éligibilité au dispositif. 

"Les jeunes sont en situation difficile aujourd’hui donc les aider quand ils s’installent, quand ils ont un boulot, pour qu’ils puissent bien commencer dans la vie, quand ils arrivent dans leur premier logement, c’est bien", explique Emmanuelle Wargon. Comme le rappelle Le Parisien, près de 36 % des étudiants actifs ont arrêté leur emploi pendant le confinement selon la Fondation Abbé Pierre.

 

Notre actualité